Comment accompagner un migrant de retour ? Quel est l’impact des valeurs socio-culturelles sur la réinsertion ? Qu’est-ce que le choc culturel et comment le prendre en compte ? Comment l’attaché social ou le délégué régional peuvent-ils développer leur réseau ?

Dans le cadre du projet Lemma (composante 3), la semaine du 1er avril 2019 a réuni 18 membres de l’Office des Tunisiens de l’étranger (OTE) dans un hôtel de la banlieue de Tunis offrant un cadre à la fois calme et sympathique. Attachés sociaux venus d’Europe, délégués régionaux et personnels  de l’accueil ont suivi une formation à la médiation interculturelle conçue spécialement pour eux. Elle était dispensée par des enseignants de l’Institut supérieur d’animation pour la jeunesse et la culture de Bir El Bey (ISAJC) et deux experts français du travail social, M. Houari Choucha exerçant à Nice et M. Khalil Raihani, consultant à Strasbourg.

Les participants ont apprécié cet espace dynamique et ouvert de partage de leur expérience et de leurs compétences, encadrés par des formateurs attentifs.

Formation à la médiation interculturelle pour les agents de l’Office des Tunisiens à l’étranger

Ils ont jugé la formation utile pour l’exercice de leur mission complexe qui nécessite un socle important de connaissances sur le fonctionnement administratif de la Tunisie et des pays de séjour des Tunisiens émigrés, un réseau  professionnel étendu, ainsi qu’une bonne maîtrise des techniques d’écoute.

De manière unanime, le groupe a exprimé le besoin de multiplier cette forme d’échange entre le savoir académique des sociologues ou des psychologues de l’ISAJC et l’expérience de terrain des agents de l’OTE.

diplômes aux 18 participants

En fin de formation, MM. Abdelkader Mhedbi, directeur général de l’OTE, et Stéphane Darmas, représentant de l’OFII en Tunisie, ont remis leurs diplômes aux 18 participants qui sont ensuite allés visiter l’ISAJC afin d’évaluer les grandes capacités de cette unité universitaire.