Accompagner 91 tunisiens et tunisiennes de retour en Tunisie dans leur réinsertion économique et sociale.

Le projet pilote d’aide au retour et à la réinsertion des migrants tunisiens  tend à harmoniser les dispositifs européens d’aide à la réinsertion, tout en favorisant la mise en place d’une politique publique tunisienne du retour et réinsertion.

Le projet soutient la réinsertion économique et sociale de 91 personnes dans le tissu économique et social tunisien, tandis que les acteurs locaux de cette réinsertion bénéficient de formations.

Entré dans sa phase opérationnelle depuis novembre 2017, le projet pilote d’aide au retour et à la réinsertion des migrants tunisiens concerne 4 quatre zones géographiques à forte activité migratoire : autour de Ghardimaou dans le gouvernorat de Jendouba, autour de Ras Jebel dans le gouvernorat de Bizerte, autour de La Chebba dans le gouvernorat de Mahdia et dans les faubourgs sud de Tunis (Sidi Hassine, Sijoumi, Al Ouardia, Kabaria).

L’implication de la société civile dans ce projet étant une des conditions essentielles de sa réussite, quatre associations tunisiennes ont été sélectionnées via un appel à projets pour accompagner la réinsertion économique et sociale des bénéficiaires, sur la base d’un suivi de proximité :

  • Association tunisienne pour le tourisme équitable et solidaire (ATTES – Jendouba)
  • Création et créativité pour le développement et l’embauche (CCDE – Bizerte)
  • Brahmi Experts Group et l’association Initiative économique et sociale (IES, Tunis)
  • Comité européen pour la formation et l’agriculture (CEFA Tunisie – Mahdia)

Chaque association reçoit une subvention, de 50 000 euros en contrepartie d’un accompagnement personnalisé de 20 à 25 tunisiens et tunisiennes de retour.

Mahdia Bizerte Tunis Jendouba

Cliquer pour télécharger la fiche projet

 

La composante 3 est coordonnée par Expertise France et mise en œuvre par l’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII), établissement public disposant d’une longue expérience en matière d’accompagnement des migrants de retour, acquise à partir des années 90 dans 24 pays d’Europe, d’Afrique ou dAsie. En Tunisie, l’OFII a financé plus de 500 projets de retour depuis 2011, pour un montant global de 3,5 M€. Les publics éligibles au dispositif de l’OFII sont les personnes en situation irrégulière, les étudiants en fin de titre de séjour et les bénéficiaires d’un contrat jeune professionnel (concept de mise en œuvre de la migration circulaire).

 

 

 

 

La mise en œuvre du projet pilote est également confortée par l’implication de la coopération suisse et de la coopération allemande qui contribuent à son financement.