Tunisiens de retour : Grand Forum de la réinsertion

+500 acteurs et bénéficiaires réunis pour débattre et partager sur la réinsertion des Tunisiens de retour

Organisé par les autorités tunisiennes avec le soutien du projet de coopération technique Lemma, financé par l’Union européenne, le Grand forum de la réinsertion s’est tenu le mercredi 26 juin, au Palais des congrès de Tunis.

Les services publics et la société civile composant les deux piliers de la réinsertion des Tunisiens de retour, le Forum s’est déroulé sur deux espaces permettant un passage aisé de l’un à l’autre : une salle de séminaire a accueilli les activités formelles tandis qu’un  événement parallèle prenait la forme d’un village des acteurs dans lequel la société civile jouait un rôle de premier plan.

Mme Hamida Rais, directrice générale de la coopération internationale en matière de migration, M. Abdelkader Mhedhbi, directeur général de l’Office des Tunisiens à l’étranger (OTE) et M. Taoufik Ouled Ali, représentant de l’Agence nationale pour l’emploi et le travail indépendant (ANETI), ont ouvert la séance plénière aux cotés de Mme Isabel Mohedano-Sohm, attachée auprès de la délégation de l’Union européenne pour la migration, et de la Cheffe du projet Lemma, Mme Nassima Clerin.

Dans le programme institutionnel, la matinée avait pour but de présenter l’aboutissement de trois années de travail : une Feuille de route nationale comportant 40 points de repère pour le retour et la réinsertion, ainsi qu’un Dispositif national de réinsertion en cours de mise en place avec le concours de l’OTE, de l’ANETI et de la Direction de la promotion sociale (ministère des Affaires sociales). Ce dispositif est soutenu par un nouveau projet de coopération technique intitulé ProGres migration Tunisie.

la réinsertion des Tunisiens de retour

la réinsertion des Tunisiens de retour

La séance de l’après-midi était consacrée au projet pilote de réinsertion. Elle a débuté par une cérémonie de clôture officielle, avec des allocutions du directeur général de l’Office français de l’immigration et de l’intégration, M. Didier Leschi, directeur général de l’Office Français de l’Immigration et de l’Intégration venu spécialement de Paris, de l’Ambassadeur de Suisse en Tunisie, M. Étienne Thévoz, et de la représentante de l’agence de coopération internationale allemande pour le développement (GIZ), Mme Fatma Khalaf.

 

 

Le projet pilote a accompagné la réinsertion de 69 migrants revenus d’Italie, de France, d’Allemagne et de Suisse, dans les gouvernorats de Jendouba, Bizerte, Tunis et Mahdia. La contribution suisse a permis de leur associer 22 membres des territoires de réinsertion susceptibles d’émigrer à leur tour par manque de perspectives locales. Tous les bénéficiaires ont reçu une plaque symbolique qui leur rappellera le soutien reçu du projet Lemma, à travers les quatre opérateurs sélectionnés pour leur assurer un suivi de proximité et de qualité.

La journée s’est achevée sur une séance d’évaluation du projet pilote qui a obtenu de bons résultats en matière d’inclusion sociale et de création de sources de revenus. Il a réussi à créer une dynamique positive autour des Tunisiens de retour dans quatre gouvernorats.  Il a aussi permis d’avancer vers une harmonisation des dispositifs européens d’aide à la réinsertion.

la réinsertion des Tunisiens de retour

la réinsertion des Tunisiens de retour

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Village des acteurs du Grand Forum de la réinsertion, à Tunis : partage et réseautage

Pour accéder à la salle de séminaire, il fallait traverser le village des acteurs qui rassemblait des associations et des institutions tunisiennes impliquées dans la réinsertion des Tunisiens revenus au pays après une expérience migratoire.

Une douzaine d’associations compétentes en matière d’inclusion économique et sociale ont partagé leurs initiatives innovantes avec le public tandis que des institutions tunisiennes informaient les visiteurs concernant les dispositifs offerts aux Tunisiens de retour.

Grand Forum de la réinsertion

À partir d’un podium central, l’entreprise sociale Shanti assurait une animation permanente, rythmée par des témoignages de réinsertions réussies et des micro-débats thématiques : reprendre ses études après le retour ; quelle place dans la société et quels services pour les aînés de retour après toute une vie de travail à l’étranger ?

Le programme proposait aussi des séances d’information sur les possibilités de financement des projets de réinsertion économiques ou encore sur l’offre des services publics (Office des Tunisiens à l’étranger (OTE), Agence nationale pour l’emploi et le travail indépendant (ANETI)).

 

 

 

Grand Forum de la réinsertion Grand Forum de la réinsertionAu fil de leur balade à travers les stands, les visiteurs ont pu déguster les fricassés d’Ahmed, qui réalise à merveille ce petit en-cas tunisien, les pâtisseries traditionnelles d’Olfa ou encore le miel de Khaled. Tous trois ont créé leur source de revenus dans le cadre du projet pilote de réinsertion Lemma.

La forte affluence du matin a mis le village en effervescence. L’après-midi, les échanges se sont déroulés dans une ambiance plus conviviale, favorable au réseautage des acteurs dont certains étaient venus de loin partager leur expérience, tels l’Association tunisienne pour le tourisme équitable et solidaire de Jendouba, l’association Création et créativité pour le développement et l’embauche de Bizerte,  Cit’ESS de Mahdia, APDES Smart Solutions de Sidi Bouzid, Afaak de Kébili, Initiative Médenine ou encore l’Association pour le développement durable et la coopération internationale de Zarzis.